Créer un site internet

Etonnant ouvrage que ce roman choral et scénaristique qui nous narre avec un sens italianisant de l'histoire les retrouvailles après une longue de cinq ami(e)s cubains qui ont eu des trajectoires divergentes vingt durant! Personnellement , j'ai beaucoup songé aux personnages d'Ettore Scola, à la grande différence près qu'ils sont beaucoup plus empathiques et nettement plus imbibés que des derniers! Ah Cuba, encore une utopie qui est tombée bien bas après que ces autochtones d'origine et de parcours dissemblables y aient cru dur comme fer; L'atterissage n'en est que plus brutal et ce n'est pas l'accorte et vindicative Tania, ophtalmologue sans le sou, Eddy dissimulant son amertume derrière une façade de frimeur factice, Rafa, peintre anciennement adulé, Aldo qui se bousillent les mains dans un travail désolant avec un diplôme d'ingénieur, et puis Amadéo qui, après un exil opaque de longues années en Espagne, annonce , sous les regards ébahis de ses ami(e)s, qu'il désire revenir définitivement dans son pays! En dépit de la profonde déception qui transperce à travers chaque page, de la nostalgie qui suinte à coup de rhums des îles et de boissons fortes, cet opus est une ode à l'amour du pays et à l'amitié indéfectible qui, malgré ces dérives, est bien et restera le leur, quoiqu'il en coûte. Un grand merci aux éditions Métailiè et à Lise Detrigne, attachée de presse.

Ajouter un commentaire

 
×