Je sais d'ores et déjà ce que vous allez me rétorquer : avec lui, c'est toujours formidable ! Eh bien oui, je ratiocine, je ressasse , je rabâche, je radote , serait-ce les effets prégnants de l'âge? Nullement car cet opus est réellement superbe dans toutes ses composantes, tant dans la forme, style, rythme, une écriture magnifique et une incroyable richesse de vocabulaire, à un point tel que pour l'une des très rares fois, dans deux ou trois cas, j'ai du me rapprocher d'un dictionnaire, c'est dire! Au centre de la toile, le commissaire Lucca Palavèse qui, avec sa spécialité de tueurs de série, recéle une compétence hexagonale à partir de Paris. D'origine corse, comme son patronyme ne l'indique pas ( je plaisante !!) , lorsque son frère Vito est la victime d'un sauvage assassinat en plein maquis, il rejoint de suite sa famille pour entamer des investigations officieuses en dépit de la saisine de la gendarmerie locale, et très vite, il constate que les preuves trop évidentes laissées sur le terrain incriminant un ami d'enfance, Angelo Costa, sont suspectes! Mais d'autres enquêtes l'attendent, dont notamment celle de messes noires sanglantes dans des cimetières parisiens, et celle de meurtres insolites à l'aide de carreaux d'arbalète, notamment dans le Roussillon ! En lisant ce polar, je me suis interrogé : mais cet homme, c'est Shiva avec ses multiples bras ? C'est un livre que j'ai bouffé jusqu'au trognon, je me suis identifié avec ce personnage, je me suis immergé dans ces scénarii, car il y en a trois minimum, c'est labyrinthique et complètement addictif ! Il faut aussi insister sur le remarquable travail des éditions LBS que je remercie vivement, et implicitement un certain José Herbert que je soupçonne, en tant qu'ancien instituteur et féru de langue française, d'avoir soutenu son pote auteur dans son épreuve d'écriture ! Enthousiasmé ! 

Ajouter un commentaire