Créer un site internet

De ce pur polar qui enchantera chaque adepte du genre, plusieurs aspects fort positifs se dégagent : l'intrigue très fouillée et magnifiquement construite, les personnages superbement campés et très attractifs, le rythme très soutenu, le style parfaitement maîtrisé. Un atout supplémentaire incontestable, l'évocation éclatante d'une porosité évidente entre une certaine voyoucratie patronale et des mafias ne faisant pas dans le glamour. Aux pieds des Pyrénées, Saint-Gaudens, petite ville avec ses industries poumons vitaux de son économie. Un 1er janvier qui débute très mal quand les policiers Sandrine Martin et Yannis Amraoui découvrent une usine de conditionnement de parfums entièrement vidée et déménagée durant les jours de congés qui ont précédé. Le patron Laurent Tranquin serait-il un salaud? Ses relations avec la pègre locale, notamment un certain Vakaresco, dit "Vakarm" et son second Lupesco dit "Le Loup", sont notoires. Et s'il n'y avait que cela car les flics découvrent un corps féminin dans l'usine abandonnée. Dans le même temps, Damien, leur supérieur, revient d'un week/end familial et est gravement blessé à l'aéroport de Toulouse, sa compagne étant enlevée tandis que Fredo, l'ancien du groupe, poursuit sa rééducation suite à une profonde blessure causée par un sociopathe. Oui, décidément, il se passe énormément d'évènements dans cet opus fort dense que vous ne pourrez pas lâcher jusqu'à l'ultime page. Lecture vivement recommandée où l'ennui n'a pas lieu d'être. Vifs remerciements à M+ Editions, à Léa Mekersa, assistante de presse.

Ajouter un commentaire

 
×