Passionnant et terrifiant , tel se présente ce remarquable polar écrit de main de maître par un spécialiste suisse du noir. Assurant en permanence la navette entre les soubresauts les plus sombres de l'Histoire occitanienne, comme le catharisme, les croisades, l'inquisition, les procès en sorcellerie, et l'actualité la plus perverse et odieuse, comme le trafic d'enfants, les sévices sexuels les plus sordides, les réseaux mafieux les plus violents, l'auteur y déploie une grande facilité d'écriture et un rythme soutenu à l'aide de chapitres courts et incisifs. Les passages se rapportant aux croisés albigeois et aux "Parfaits" , surnom des cathares, sont culturellement particulièrement attractifs et dénotent qu'à travers les siècles, la profonde nature humaine reste intrinséquement liée à une violence et un sectarisme qui traversent les siècles avec une aisance sinistre sous les prétextes les plus spécieux, comme les territoires à défendre, les religions et autres arguments oiseux. La perversion n'est pas non plus le dernier des vices et cet opus nous le démonte amplement, à travers les enlèvements d'enfants pour satisfaire la plus ignoble d'entre elles, la perversion sexuelle. Extrait :" Une pute qui n'accepte pas la sodomie, c'est comme un restaurant étoilé qui refuse de servir un premier cru." Mais comme la vengeance est un plat qui se mange parfois très froid, voire congelé........je ne vous en dirais pas davantage au risque déflorer l'ouvrage. Un très grand merci aux éditions Slatkine et à la charmante attachée de presse Morgane Laborde.

Ajouter un commentaire

 
×