"Pour que tu me reviennes" de Julie C. Combe

Un lieu : Lyon et son agglomération, une sociologie : l'une des plus grandes familles bourgeoises locales, une dynastie, un drame : l'enlèvement de l'adolescente de la famille , une thématique : la pédopornographie , un second sujet brûlant : la grave maladie invalidante, en l'occurrence le cancer. Et c'est parti pour 240 pages de lecture agréable , fluide , bien que souvent dure, poignante , émouvante. Je ne me suis jamais ennuyé , pas un seul instant avec ces personnages si dissemblables et qui, pourtant vont se retrouver à travers ces épreuves , Gabrielle Sainclair si déterminée et autoritaire , le lieutenant Santana apparemment si désinvolte mais qui dissimule une telle béance et qui vont finir par faire cause commune et taire leurs divergences avec comme seul objectif de retrouver la jeune nièce tombée dans les filets de désaxés sexuels! Encore une fois, je salue ici l'éclosion d'un nouveau talent dans le monde du polar , Julie C. Combe et par la même occasion , la résurrection d'une maison d'édition ( le mot n'est pas trop fort, j'ai suivi l'affaire de près!) dont d'aucuns ne donnaient pas cher en ce début d'année ! Longue seconde vie à vous , Fleur Sauvage , et ne nous faites plus jamais aussi peur! Courage à toi, David , mais je sais que tu en as à revendre! J'ai voulu choisir cette 50ème chronique pour saluer ton redémarrage à travers ce très bel ouvrage d'un nouveau talent prometteur!  Je ne regarderai plus jamais un "Rubik's Cub" de la même manière et j'ai pris conscience durant cette lecture que je suis passé de peu à côté d'une grande carrière criminelle ( j'ai oublié de grandir , je suis fils unique , j'étais peu sociable, etc,etc.............) Il y a incontestablement un côté Nathan chez moi , mais pour ça, il faut lire le livre, vous ne croyez tout de même pas que je vais vous mâcher le boulot ! N'ayez crainte, c'est du bon ! 

Résultat de recherche d'images pour "pour que tu me reviennes"

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×