Créer un site internet

Un immense bouquin ! Attention, je vais être laudateur, mais quoi de surprenant me diront certains ( ils l'ont déjà fait), ce blog n'est qu'une succession d'éloges! Certes, peut-être, mais là, c'est la catégorie hors-sol, c'est d'une munificence, d'une puissance rarement égalée! Tous les sentiments, toutes les situations sont concentrés dans cet opus! Vous ne pouvez pas en sortir indemne, c'est tout simplement impossible! C'est l'histoire d'une vie, celle de Marc Masson alias Hadès et quelle vie, quel parcours, quelle personnalité! Originaire d'une famille ouvrière modeste de Lorient avec un grand-père à la fivre révolutionnaire séjournant en Colombie, c'est un concours de circonstances aussi improbables qu'inévitables ( une traversée dantesque à pied de la forêt amazonienne suite à un règlement de comptes sanglant de trafiquants et d'orpailleurs) qui va le mettre en contact avec un officier des services secrets français! Après un long et rigoureux apprentissage de toutes les règles de survie en milieu hostile, il finit par être considéré comme opérationnel et Olivier, son officier traitant, va en faire un agent clandestin inconnu de ses propres services, chargé des plus périlleuses et basses besognes, redoutable, aux convictions marmoréennes! Mais Marc est aussi un homme avec sa sensibilité, son affect et il va craquer devant la candeur et le charme d'une petite libraire, Pauline, qui, malgrè les obstacles ardus causés par sa fonction occulte qui le contraigne à cloisonner hermétiquement sa vie, saura lui rendre son humanité! Je crois qu'en dire davantage serait dommageable pour la découverte de ce splendide ouvrage qui, en plus, nous fait pénétrer dans les salon dorés d'une république pas très propre ( mais ça, on le savait déjà!) avec des méthodes trop souvent similaires à celles de la voyoucratie, il va aussi nous remémorer avec un extraordinaire luxe de détails et d'horreurs cette période de la guerre au Liban et cette première vague des attentats de Paris de 1986/1987 si sanglants! Je tiens ici à féliciter Henri Loevenbruck pour son fantastique travail de documentation et de recherche! Pour pasticher une chanson de Brassens ( évoqué dans le livre), tout est bon dans ce bouquin, il n'y a rien à jeter , je n'ai pas pour coutume de faire des classements mais, me concernant, c'est indéniablement l'une de mes meilleures et plus touchantes lectures de l'an 2018 et comme vous le savez, elles sont très nombreuses! Chapeau "l'artiste", ça valait vraiment le coup d'attendre quelques années !!   "On dit que la lecture est un plaisir solitaire, mais celui qui ne lit pas est bien plus seul encore. Il lui manque le monde entier". ( page 420).Couverture du livre : J'irai tuer pour vous

Ajouter un commentaire