Malheureuse gendarme qu'Eléonore Darras sur laquelle le sort s'acharne avec une rare constance car passer du SRPJ de Lille à la Lozère profonde après avoir subi le harcèlement sexuel de son supérieur s'apparente à un exil à la fois physique et psychique! Quand de plus, sa nouvelle hiérarque, la lieutenante Sonia Hurni se révèle être à la fois hystérique et cyclothymique, le tout au milieu d'un paysage de désolation, il y a de quoi sombrer dans la dépression et l'alcoolisme, sauf que.........alors que le Causse se distingue par son degré zéro d'homicide, l'assassinat atroce d'une femme est découvert deux jours après son arrivée! Il va s'ensuivre une véritable hécatombe qui , non seulement va faire exploser les statistiques locales mais aussi provoquer la résurgence de nombreux mystères du passé bien enfouis dans la terre caussenarde , y mêlant de vieux anarchistes nostalgiques!  Un très beau rythme, plein de découvertes sur l'histoire de certaines formes de folie ponctuée de citations, de portraits étonnants, tel cet improbable gendarme anarchiste et aussi des apartés déstabilisants et érudits sur l'évolution de la torture et ses "progrès". Un grand merci aux éditions Lajouanie, Jean-Charles et Caroline, fabuleuse illustratrice.

Ajouter un commentaire