Quelle excellente surprise que ce polar régionaliste qui met à l'honneur le très beau terroir de Corrèze! Particulièrement bien écrit, l'intrigue ne cesse de vous malmener à travers des personnages addictifs, tant dans le bien que le mal. Certains ne pourront vous laisser indifférents, notamment Cassandra la superbe criminologue et Victor Guiliano, ce commissaire intérimaire qui a toutes les vertus d'un chef d'équipe! C'est l'histoire d'un assassinat pas comme les autres car avec double cause, strangulation et égorgement,sur une directrice de maison de retraite foldingue, nymphomane et caractérielle.Elle en avait concentré de la haine sur sa personne pour opérer de façon post-mortem! Heureusement, "la petite cagouille", surnom donné à Cassandra par les policiers équipiers de Guiliano se retrouve par chance sur Brive et va pouvoir faire preuve de ses nouveaux talents récemment acquis en formation. Et même si l'ambiance est plombée par le suicide de leur divisionnaire, la brigade n'aura de cesse de mettre la main sur ce meurtrier. Et puis d'heureuses trouvailles au fil des pages. Extraits :" Ceux qui prétendent qu'on ne peut rire de tout sont des bourgeois du destin". "L'humour renforce notre instinct de survie et préserve notre santé mentale". "La crise en affame certains et d'autres s'en nourrissent, parfois grassement." Un seul bémol, attention aux coquilles subsistantes mais sur le fond, quel régal. Un grand merci aux éditions Geste Noir et à Virginie Anglard, auteure.

Ajouter un commentaire

 
×