Créer un site internet

Il y a du regretté Philippe Kerr chez Perez-Reverte dans cet opus qui s'affranchit des codes préétablis, car il y a du polar, du thriller, de l'espionnage et de l'historique. C'est en effet dans une période charnière de l'histoire du monde que l'auteur va nous emmener, juste avant la seconde déflagration mondiale, là où les différentes puissances, à travers leurs services secrets, vont se mettre en place pour préparer le pire conflit qui soit. Et quoi de mieux que la guerre d'Espagne pour ce scénario. Lorenzo Falco est l'un de ces espions, et l'un des meilleurs, au service des fascistes certes, mais c'est avant tout un électron libre dont le moteur essentiel est l'argent et les qualités principales la froideur et le relationnel. Passionnantes et réfrigérantes, sont ces aventures de Falco dans un monde dangereux, très troublé, annonciateur de gros nuages noirs. Le lecteur va être emporté dans ces fulgurances historiques sinistres, dans les coulisses opaques et sans merci des agents doubles. Addictif de bout en bout, vous allez fréquenter ces hôtels de luxe, réceptacles en eaux troubles de personnages interlopes et douteux. Falco, c'est du John Le Carré hispanique au service de la dictature. Un grand merci aux éditions du seuil et à Marie-Claire Chalvet, attachée de presse.

Ajouter un commentaire

 
×