Mais qui fait donc chanter le lieutenant de police Arnaud Rossignol ? Oui, j'ai osé audaciausement car finalement , le noeud de la problèmatique est là , ancré en plein centre d'une toile inextricable où ce policier, faible et ne sachant résister à la tentation du pire, manquant de colonne vertébrale, se laisse embringuer dans des situations abracadabrantesques dont il ne pourra de toute sortir ! C'est un polar pur et dur à la superbe écriture, fouillée, ciselée , fondé sur une intrigue au cordeau qui, au départ, emmène le lecteur, un peu sceptique, vers les confins de la Lybie en pleine déréliction ,subissant les affres du crépuscule du Khadafisme. Puis , Bordeaux et ses quais de déchargement? Mais va faire l'auteur pour retomber sur des "pattes", vous interrogez-vous? Eh bien , très habilement car ce puzzle s'emboîte magnifiquement bien, à un point tel qu'il est particulièrement difficile de s'abstraire de ces pages , comme une tunique de Nessus ou le sparadrap du capitaine Haddock qui vous collerait au derme ed vitam aeternam !! Magnifique opus, passionnant jusqu'à l'issue que j'éviterai de dévoiler évidemment ! L'on ressent à travers ces lignes la très fine connaissance de l'auteur du milieu policier, sa parfaite maîtrise des rouages de cet univers et des tentations mortifères inhérentes à ce métier usant, mal considéré et payé , à l'image dégradée et ces penchants quotidiens au franchissement de la ligne ( ou blanche si l'impétrant se retrouve au Stups !) . Les personnages y sont remarquablement campés , je ne suis même parvenu à trouver le personnage principal de Rossignal vraiment antipathique mais presque touchant dans sa candeur! Comment , après tant d'années consacrées à ce métier éprouvant , peut-il à ce point se faire manipuler par une redoutable voyoucratie dont les signes extérieurs de richesse ostentatoire se révélaient cependant pour le moins suspects? Oui, vraiment, de la belle ouvrage et un grand plaisir indéniable de lecture ! Un grand merci aux éditions Cairn qui recélent dans son catalogue de tels bijoux !

Ajouter un commentaire

 
×