Créer un site internet

Voilà un livre très particulier et plus que nécessaire qui va laisser chez moi, pourtant lecteur invétéré et désormais blanchi sous le harnais , des traces profondes et indélébiles , n'ayons pas peur des mots! Cet opus recèle déjà une forme particulière car c'est un livre/témoignage sur ce que subissent de trop nombreuses femmes, enfants, ados, adultes et même plus âgées, la pire des meurtrissures, j'ai nommé le viol ! Oui, bien sûr, on en parle à satiété ( et de plus en plus je dirais) dans tous les médias, mais qu'en est-il vraiment du point de vue de la victime? Beaucoup plus rare car trop souvent occulté par la victime elle-même et la société en général qui la considère toujours actuellement plus souvent responsable de son malheur qu'en proie aux affres d'un pervers polymorphe! La culpabilité fait des ravages chez la femme, sa famille et son environnement proche durant des décennies, sachons-le. En l'occurrence , c'est le témoignage courageux , bouleversant, poignant d'Aurore, la trentaine chaotique car toujours fragilisée par les non-dits et l'étouffoir de cette ignominie subie à neuf ans! Elle est tout de même parvenue à construire vaille que vaille un couple avec Yannick ( un mari en or qui subit a posteriori toutes les retombées du drame) et ses deux enfants! C'est la narration de ce parcours/marathon entre le dépôt de plainte, après moult atermoiements et le procès en cour d'Assises trois ans plus tard, un long calvaire psychologique qui fait entrer le lecteur au plus près des obstacles, des tergiversations, des souffrances d'Aurore qui sont amplifiées du fait que son bourreau est un proche de la famille, un bellâtre libidineux qui bénéficie de l'omerta de ses proches! Mais n'en est-il pas quasiment toujours ainsi puisque la très grande majorité des viols en question se situe dans un cercle rapproché? Oui, un livre pas comme les autres, une absolue réussite sous la plume accompagnatrice et bienveillante de Marie Vindy, une ardente défenseuse à juste titre de toutes ces femmes qui, sur l'ensemble de la planète et évidemment au pied de chez vous, continuent à être victimes de tous ces crimes ( car quand ils sont avérés, ce sont bien des crimes et non des délits) et l'écriture incisive et quelque part héroique d'Aurore! Félicitations Mesdames, vous êtes des battantes et des combattantes et grâce vous soit rendue! Un grand merci aux éditions French Pulp et à Mélie Wolff , responsable de communication.

couverture

Ajouter un commentaire