"Un Feu dans la Plaine" de Thomas Sands

"Il la retrouve, elle tapine chaque nuit sur l'écran, il ne peut s'empêcher de la regarder, de l'écouter. Il est fasciné, il est écoeuré. C'est une experte, une professionnelle en consultation, l'apôtre autoproclamée du jeune baron. L'économie libérée est son domaine. Elle émarge au quotidien sur le plateau d'une chaîne d'information agenouillée. C'est comme une apparition, son visage asymétrique de madone cubiste, la belle chevelure, ce regard vert, le nez droit des cariatides aux façades de marbre, l'assurance aux pommettes des beaux quartiers apaisés, et puis d'un coup la bouche épaisse, tordue, le rictus, le mépris, la méchanceté. Mantra, morale, oukase, elle fait la laçon - sa confiance, son aplomb, ses sceptres télévisés; Voici la vitrine de la start-up nation, les yeux de demain, voici la VRP premium en escarpins, ses semelles couleur sang. A chaque phrase, elle marche sur la gueule des pauvres, des faibles, elle piétine les espoirs fanés, jetés au feu depuis longtemps." Voilà, j'avais très envie de vous faire prendre connaissance de ce long extrait d'un court ( 139 pages) et incroyablement violent, acéré, révolté roman noir, très noir d'un très jeune auteur de 27 ans particulièrement prometteur qui projette toute sa rage, sa rancoeur, sa colère face à ce monde obscène, absurde,désespéré, malade d'une affection vénéneuse de cupidité, d'égoisme, de mégalomanie, d'imbécillité! C'est dur, ça vous prend aux tripes, ça vous émeut , ça vous scandalise et ça vous réveille, ça vous délivre des torpeurs assassines de l'indifférence délétère! C'est une claque phénoménale , attention au boomerang !!

Résultat de recherche d'images pour "couverture un feu dans la plaine"

Ajouter un commentaire