"Tuer Jupiter" de François Médeline

Comment aborder la critique de cet opus tout en restant empreint d'humilité? Car c'est un sacré bon bouquin que voilà mais aussi un objet explosible , "incredible" comme disent les Anglais! Ben oui, fin 2018 arrive l'impensable , Emmanuel Macron est assassiné , empoisonné à la strychnine! La construction de cet ouvrage, indépendamment da sa thématique, est fabuleuse: elle commence par la vision de la "panthéonisation" du désormais ex/président puis revient en arrière, par étapes et strates en faisant voyager le lecteur à l'intérieur des prétendues hautes sphères de notre planète, tels l'Elysée bien sûr, La Maison Blanche, le Kremlin et l'arrière-cour saumâtre de services de renseignement aux pratiques occultes et plus que douteuses! Toute l'année 2018 défile, y compris certains voyages officiels et certaines scènes valent leur pesant de cacahouètes, par exemple celle du Taj Mahal en Inde et celle plus "domestique" des appartements privés de l'Elysée! Mais assurément l'apothéose est atteinte par le regard acéré porté par l'auteur sur le personnage grotesque, grandguignolesque et disons-le débile de Donald Trump? Mais l'est-il vraiment ou joue-t-il un rôle? Peut-on être fou et avoir décroché le statut de multimilliardaire? En tout cas, ce tableau "dézingué" des dirigeant du monde, de quelque bord qu'ils se réclament, ne peut nous rassurer! On ressent chez l'auteur une connaissance particulièrement fine et sans concession de ces milieux peu ragoûtants! Et son choix d'insister durant tout un chapître sur l'usage trop souvent intempestif des nouvelles technologies de communication m'a paru aussi très judicieuse! Sans compter les pointes d'humour acerbe :" Eric Zemmour ressemblait à une mamie perdue dans un congélo."  "Emmanuel Macron possédait une armée de sbires. Ses sbires les plus proches étaient directifs" ( toute ressemblance avec une affaire serait évidemment purement fortuite!). "Vous êtes le valet du système, vous êtes le papier cadeau et Brigitte le bolduc!" "Un camion-benne et un centre commercial. Mais le ratio décès/terreur serait bien meilleur si nous attendions le festival de Cannes."  Oui, un sacré bouquin vraiment, qui ne ressemble à coup sûr à aucun autre, qui vous restera longtemps dans les synapses en se disant : mais putain, c'est quoi cet univers??   Un grand merci à Marie-Anne Lacoma , attachée de presse de la Manufacture de Livres!

Tuer Jupiter

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×