"Sous terre, personne ne vous entend crier" de Gilbert Gallerne

Il y a parfois des concordances de temps assez étonnante , ainsi de choisir la lecture de cet ouvrage dont l'action si situe à 80% du temps sous terre dans le noir par des températures acceptables alors que les conditions extérieures étaient elles caniculaires!! Mais si j'ai été refroidi, c'est surtout par les scènes d'un rare effroi qui vous glaçent le sang ! Le tueur du métro n'est pas n'importe quel sérial killer mais un cataphile hors pair qui va contraindre le commissaire Lionel Jonzac à affronter l'une des pires épreuves de sa vie à la fois professionnelle et personnelle! Le tueur dont la vengeance est le moteur infatigable va s'en prendre à sa famille et Jonzac va devoir rechercher dans son passé le pourquoi du comment! Inutile de préciser ( mais ça va mieux en le disant !) que j'ai beaucoup apprécié cet opus même (et pourquoi pas?) s'il est très noir (dans toutes les acceptions du terme) et si les trois quarts de l'action se déroulent sous terre, dans ces légendaires catacombes qui ont déjà fait l'objet de nombreuses légendes et ouvrages! L'intrigue n'a de cesse de bifurquer, de rebondir, d'accélérer, de nous dérouter, et en tant que lecteur, j'aime ça, me faire mener par le bout du nez, de chausse-trappes en guet-apens! Et la résolution du "cold-case" final n'est pas des moindres! Merci à Gilbert Gallerne pour cette lecture désarçonnante et horrifique !

Résultat de recherche d'images pour "couverture gilbert gallerne"

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×