" Salut à toi ô mon frère" de Marin Ledun

t dire la puissance monotone et prévisible du concept."  Alors , vous allez suivre les aventures rocambolesques, picaresques de cette tribu "extraordinaire", Adélaide l'indomptable mère, Charles le père , sage et amoureux, Rose la narratrice dans son rôle improbable de poétesse/coiffeuse, les deux aînés affûblés de diplomes aussi ronflants qu'inutiles, et les trois derniers adoptés d'origine colombienne! Et quand Gus, le petit dernier de l'équipe, va être séquestré et être accusé de braquage , la sarabande va pouvoir se mettre en route et ne s'arrêtera plus! Cet opus farcesque, grandguignolesque , est un prétexte pour balancer quelques vérités bien senties sur l'état calamiteux de notre société!! Dire que j'ai "kiffé grave" cet ouvrage serait en dessous de la réalité , je l'ai dégusté à satiété, avec une délectation immense! Et quel style!  Et quel art du portrait ! Merci M. Marin Ledun, vous êtes définitivement un grand! 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×