"Régis" de James Osmont

Incontestablement , vous ne lirez pas souvent ce genre de livre , très déroutant à plus d'un titre! L'auteur , autoédité (il faut aussi savoir rendre hommage à ces courageux qui bravent le marché du livre sans soutien et avec très peu de moyens , mais dans certains cas , comme celui-ci avec beaucoup de talent !) nous fait littéralement pénétrer dans les hémisphères cérébraux de son personnage principal , déséquilibré mental au parcours labyrinthique et qui traverse des phases d'éveil de la conscience et des phases terribles de souffrance! Perpétuellement sous pharmacopée à hautes doses , il est depuis de nombreuses années enfermé physiquement et psychologiquement dans un institut qui prétend le soigner! Il ne reçoit qu'une visite régulière , celle de son fidèle ami Amine , et son infirmière de prédilection, Sandrine, va indéniablement au-delà de son simple rôle de soignant et lui témoigne une empathie qu'elle tente avec insuccès de rejeter. C'est un livre dur, sans concession, sur un milieu trop peu souvent abordé et comme occulté , certainement par peur et par lâcheté! Adage connu , "on reconnaît l'état d'une société au sort qu'elle réserve à ses fous"! Inutile de préciser dans quel état se trouve la nôtre! Le lecteur ressent tout au long de l'ouvrage que l'auteur est de la partie et qu'il sait de quoi il parle! Peu d'espoir , très peu de lumière, de perspective dans cet opus, un livre pour novembre quoi , mais franchement , on en découvre des "choses" pas très ragoûtantes derrière les hauts murs de la psychiatrie ( traitement "cavalier" des patients, frontière "poreuse" entre l'enfermement et la délinquance, pharmacopée délirante et abusivemennt administrée.......)  Félicitations , Mr Osmont , pour votre courage , et la seule lueur entrevue dans cet univers noir est cette musique qui accompagne comme un baume Régis tout le long de son parcours de souffrance.  

Regis par Osmont

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×