"On la trouvait plutôt jolie" de Michel Bussi

Extraits : "Elle possédait ce luxe absolu d'être heureuse au point de mépriser l'argent".    "Un paradoxe dans une société mondialisée, où tout circule bien plus vite et bien plus loin qu'aux siècles derniers, l'argent, l'information, l'énergie, la culture. Tout. Tout sauf les hommes. Tout sauf la majorité des hommes. Les démocraties désormais construisaient des murs. Des murs non pas pour se barricader, mais pour filtrer. Pour trier, pour passer les hommes au tamis des désirés et des indésirables. Pas de frontière plus militarisée, plus coûteuse, plus meurtrière, que celle entre les Etats-Unis et le Mexique, alors que, pourtant, des dizaines de millions de véhicules passent chaque année entre Tijuana et San Diego."     Rien que pour des passages pour ceux-là , je saurai gré à Michel Bussi d'exister en tant qu'écrivain! C'est un auteur nettement plus engagé que j'ai découvert ici avec un indicible bonheur! A travers les parcours erratiques et les combats de Lilli , Leily , Bamby, Alpha, Tidiane et tant d'autres , il n'hésite pas à poser les questions qui fâchent , à lever le voile sur une réalité crue et insoutenable , à dénoncer les crimes contre l'humanité et les horreurs perpétrées dans ce monde des migrants , y compris dissimulées derrière le voile obscène de certaines organisations prétendument humanitaires mais surtout honteusement profiteuses de la misère ambiante! Il n'y a rien à jeter dans cet opus , pas de faille , les personnages y sont particulièrement bien dessinés , le rythme reste prenant tout au long des 430 pages, le style fluide et addictif , ne laisse nul repos à un lecteur "scotché" à ces pages où l'on découvre en plus beaucoup d'aspects dissimulés opportunément par les médias" "main stream" comme l'on dit dans certains cénacles bon chic bon genre!  Ne soyez pas étonné , M. Bussi, de votre parcours d'écrivain quand , lors de certaines interviews , vous vous souvenez de vos débuts dans une maison d'édition confidentielle rouennaise, les éditios des falaises , disparues désormais depuis longtemps : votre destin était en fait écrit ! 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×