"Mato Grosso" de Ian Manook

Un écrivain à succès est invité au Brésil 30 ans après un premier séjour mouvementé dans le pays , séjour qui est l'objet du livre dont il est l'auteur. Arrivé sur place, il est accueilli à sa grande stupéfaction par l'inspecteur de police dont il a fait l'un de ses personnages principaux ( seuls les noms on été changés mais restent très transparents!). Figueiras, l'ancien inspecteur , très diminué , va le menacer et tenter de lui faire avouer qu'il est responsable d'un crime commis trente ans plus tôt et qu'il s'en est servi dans son livre à son avantage! Haret ( tel est le nom de l'auteur) va batailler ferme tout au long des 300 pages pour démontrer le contraire! Tout le livre est construit sur deux éléments majeurs : l'aller/retour permanent entre 1976, date de l'action principale dans le centre du Brésil, ce fameux Mato Grosso, et 2006, année du retour de Haret en vue de dédicacer son ouvrage , et la barrière souvent fragile entre la réalité et la fiction concernant par exemple ( mais pas seulement ) les personnages ( Santana/Figueiras , Blanche/Angèle.......). Outre les extraordinaires descriptions de la faune locale ( certaines scènes avec les caimans, les boas et autres anacondas sont à couper le souffle!) , les personnages très forts et très charpentés ( Santana/Figueiras, Haret en mode narratif "je" , Angèle, Eric, et tout un chapelet d'individus plus ou moins sombres et recommandables), cet opus est un étincelant coup de projecteur sur la lâcheté ordinaire et certains passages révélent indéniablement un aspect "camusien" chez Ian Manook, ou comment utiliser sa propre pusillanimité pour marcher vers la gloire! Y voir certains exemples dans la quotidienneté serait franchement de mauvais aloi, vous ne trouvez pas? J'ai trouvé la scène finale particulièrement cinématographique et elle m'a fait franchement fait songer à l'un des films qui m'ont le plus secoué, "Le Salaire de la Peur" du fameux G.Clouzot. Mais je ne vous en dis pas davantage! Quel voyage, que de retournements , quelles découvertes, quel rythme et si découvrir le Brésil de l'intérieur ( pas celui des plages, des palaces , des strass et des paillettes!) ne vous fait pas peur, je vous invite vivement à partir en compagnie de Ian Manook, tous vos sens seront rassasiés!  

Résultat de recherche d'images pour "photos ian manook mato grosso"

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×