Ce roman dont la trame historique récente aurait pu aussi s'intituler le porteur d'espoir(s) est marqué , à travers certaines  pages noires et un arrière-plan de violence et de tension, d'un incandescent optimisme et d'une image régénératrice des "petits d'hommes" pas encore pervertis par l'ignominie humaine! Il racontre l'histoire mutuelle d'Omar et de Raphael qui vont se retrouver dans le même immeuble et la même classe, le premier d'origine algérienne mais français et utilisé comme porteur de messages par un réseau parisien FLN ( alors qu'il n'a jamais mis les pieds en Algérie), le second rapatrié "pied-noir" en urgence avec ses parents! Ce sont les derniers jours de la "Guerre d'Algérie", les accords dits d'Evian sont en vue mais néanmoins les attentats se poursuivent de plus belle des deux côtés de la Méditérannée, l'OAS ne voulant pas lâcher prise! C'est la narration de l'évolution des rapports entre ces deux élèves passant de l'hostilité la plus franche à la bienveillance la plus limpide et c'est tout simplement splendide! Comment faire passer avec une écriture simple, exempte de toute boursouflure, les idées les plus exemplaires à travers deux gamins de rapprochement entre les peuples, les ethnies, les cultures, les religions! Je n'insisterai jamais assez sur le livre comme vecteur d'épanouissement et de lutte contre les sectarismes, tous les sectarismes et c'est d'autant plus essentiel à notre époque si régressive, si perturbée, si réactionnaire ( au sens premier de retour en arrière!). Extrait :" Et toi, Omar, qu'est-ce que tu ferais si tu étais riche, très riche? J'essaierais d'acheter la paix si je trouve le vendeur.  J'ai déjà vu des vendeurs de guerres mais des vendeurs de paix, jamais. Peut-être parce que ça n'a pas de prix, la paix. C'est pour ça qu'il n'y a pas de vendeur."  Rien que pour avoir mis ces mots dans la bouche de ces deux héros, je remercie infiniment Akli Tadjer dont cet opus a "sinistrement" mis le feu aux poudres via des élèves d'un lycée de Haute-Somme et qui a permis par ricochet à ce livre de réapparaître sur les rayons des librairies! Comme quoi au total, la bêtise et l'ignorance crasse a des répercussions inattendues et favorables, mais que c'est inquiétant d'en arriver à ce stade!! Un mauvais point aussi à l'Education Nationale dont manifestement les programmes, à force d'être malencontreusement élagués , particulièrement en l'occurrence en Histoire-Géographie, ne permettent plus aux élèves concernés d'accéder à des pans entiers et récents de notre "Roman National", car ainsi ignoraient-ils que l'Algérie avait été un jour française ( sic!!!!!!!!!!). De quoi inexorablement engendrer pour leur grande majorité de futures générations de lobotomisés exclusivement prompts à consommer et à alimenter "la machine à cash"! La Peste Brune pousse toujours sur les terreaux mal préparés !!  Encore un très grand merci à l'auteur et à la librairie "Les Livres Enchantés", ils comprendront pourquoi .

 

Résultat de recherche d'images pour "couverture le porteur de cartable"

Ajouter un commentaire