"Le Caire, Toile de Fond" de Parker Bilal

Makana , ancien de la police reconverti en détective privé , se voit offrir une mission bien rémunérée certes mais à très haut risque par le marchand d'art aux méthodes douteuses Kasabian , en l'occurrence rechercher et détecter le colonel irakien Al Samari à la sale réputation de tortionnaire et de tueur! Mais il faut bien manger n'est-ce pas, et la situation présente de la ville du Caire n'autorise pas la fine bouche! Alors, entouré de quelques fidèles comparses, il va se lancer dans cette quête pour le moins hasardeuse et semée d'embûches! Et Makana, qui n'a peur de rien ni de personne, va se retrouver confronté aux pires engeances de l'espèce humaine qui en est pourtant truffée! Un rythme effréné, des personnages puissants, violents, addictifs, des scènes d'un réalisme époustouflant, des descriptions de la société égyptienne d'une rare crudité, une vision sans concession de la réalité sulfureuse du marché de l'art, des mercenaires devenus plus forts et plus dangereux que les états qui les ont fomentés ( le personnage de Kane est à cet éclairant ) , l'ensemble de ces paramètres prédispose à être attiré par la lecture de ce remarquable polar qui s'achève par un virevoltant double "twist"! Alors, n'ayez crainte, allez-y , c'est du bon , les cairotes ne sont pas encore pas tout à fait cuites! ( oui, j'ai osé, c'est paraît-il à ça qu'on les reconnaît!). Merci encore aux éditions du Seuil et sa collection Cadre Noir et à Marie-Claire Chalvet attachée de presse.    Extrait : "Le but est d'effacer la culture d'un peuple. Si tu enlèves à une nation sa littérature et son histoire, qu'est-ce qu'il lui reste? Rien. Un peuple que tu peux contrôler. En l'espace d'une génération, la mémoire est perdue".  

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×