"La Fille qui se faisait des Films" de Yannick Dubart

Premier ressenti à la lecture de cet ouvrage : il est pour moi inclassable; En effet , pas tout à fait polar quoique, pas tout à fait thriller quoique, pas tout à fait roman noir quoique, pas tout à fait autobiographie mais on s'en approche , pas tout à fait "livre amoureux du cinéma" mais c'est limite! C'est un mélange très étonnant et détonant de tous ces genres qui en fait un livre à part, incontestablement un livre/passion! Le mode narratif "je" vous implique très vite dans l'intimité de l'auteure qui vient de subir une attaque cérébrale et qui manifestement en ressort plus fragilisée psychologiquement que physiquement! Heureusement , si j'ose dire, Emma la quadragénaire concernée a rencontré à l'hôpital Marie-Ange , vieille dame sur le déclin qui, étonnamment l'a choisie pour résoudre une énigme qui constituerait en fait des meurtres jamais résolus dans les années cinquante/soixante et liée symboliquement au cinéma américain et comme c'est la passion d'Emma, vous pouvez deviner la suite! Attention, disons-le tout de suite, l'écriture est superbe!  Extrait dès la première page :" Une mémoire déchirée sans radeau la laissant médusée". Pardon messieurs/dames, mais excusez du peu! Et le texte est ainsi émaillé de subtilités sémantiques ou d'envolées lyriques, voire d'audaces stylistiques ( la narratrice se rend chez un coiffeur pour éviter un "auburnout"!) J'ai donc beaucoup apprécié le style, le rythme, les références cinéphiliques (très érudites) rapportées à l'intrigue, cet entrelacs incessant entre les films à hégémonie américaine ( mais pas que......) et les retours sur le passé opaque de cette famille un peu trop ripolinée d'Orchies, petite ville du Nord où tu risques de te prendre une chicorée (et non pas une avoinée). C'est un opus très original, rafraîchissant, qui nous sort résolument des sentiers parfois trop rebattus d'un certain conservatisme thématique! Merci à l'auteure de m'avoir fait confiance pour son tapuscrit et aux éditions Fleur Sauvage (mais attention aux corrections!)

Couverture du livre : La fille qui se faisait des films

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×