"Derniers jours à Alep" de Guillaume Ramezi

Matthias ne pouvait être que cancérologue et brillant quand, à 5 ans, l'image de son père mort de cette maladie lui reste à jamais gravée! Il ne vit que par et pour sa vie à l'hôpital, seuls Ahmed son meilleur ami infirmier , et Marie l'amour de sa vie pour laquelle il ne parvient jamais à déclarer vraiment sa flamme, sont pour lui des fenêtres ouvertes sur le monde! Sa vie va brusquement basculer quand un jour, il reconnaît son père 25 ans plus tard dans le portrait télévisé d'un homme considéré comme l'un de chefs terroristes les plus menaçants pour l'Occident. Voilà, sur le pitch, je ne vous en dirai pas davantage ( faut pas déconner non plus!) mais sachez que l'intrigue est vachement bien foutue et complètement crédible, que les personnages sont hautement attachants , tant Matthias que Marie , mais aussi le père alias Al Mansour ( vous verrez, c'est loin d'être aussi simple que ça!) , spécialiste mondial des maladies infectieuses, le style accrocheur et jamais ennuyeux ou trop lourd, et cette fin incroyable qui nous autorise à souligner qu'il faut toujours se garder de tout manichéisme! Il est bon de préciser que c'est un premier roman et que l'auteur est rien moins que prometteur! Merci aux éditions French Pulp et à Sébastien Mousse.

Guillaume Ramezi - Derniers jours à Alep.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×