"Dans la douleur du siècle" de Gilles Vincent

Que voici un superbe roman noir historique qui dévoile à bon escient et avec justesse l'un des pans les plus obscurs et inavouables de notre histoire nationale! Avril 1944, Pyrénées Centrales, une école isolée située dans trois petits bâtiments abritent des enfants juifs lorsque débarquent la Milice et la Gestapo, raflant toute la colonie en question, sauf Léon Adler , 8 ans , qui avait fait le mur pour assister à l'accouchement d'un veau à la ferme voisine de son ami Louis Camborde! 70 ans plus tard, Samuel, fils de Léon, revient en vacances chez ses parents mais son père est devenu muet depuis 5 ans! Le journal local fait alors des révélations sur le véritable délateur qui serait René, un barman ouvertement pétainiste dont personne n'a plus de nouvelles depuis cette époque, sauf que.......Marie, fille de René, va arriver entre temps sur les lieux pour tenter à son tour de dévoiler cette vérité trop longtemps occultée et qu'avec Samuel, ils vont reprendre toute une enquête qui, en fait, n'a jamais été effectuée!  Très vite, le lecteur se retrouve sous l'emprise, la tension de cette remontée dans des temps glauques : " Le silence, c'est un peu le refuge des gens qui ne veulent pas d'histoires." et en complicité avec ce couple improbable d'un fils encoconné dans la cellule familiale et d'une fille libre comme l'air, déterminée et pugnace! C'est un opus que j'ai encore une fois dévoré, tant j'étais en phase avec les personnages, l'histoire, le rythme, le style! Et puis il est de salubrité publique, même après de nombreuses décennies, de faire la lumière sur ces énigmes souvent peu ragoûtantes et de lever la chape de plomb d'un silence et de non-dits devenus insupportables!   Merci aux éditions IN8. 

Résultat de recherche d'images pour "couverture dans la douleur du siècle gilles vincent"

Ajouter un commentaire