"Comme des Bleus" de Marie Talvat et Alex Laloue

Enthousiasmé , oui, comme je vous le dis, j'ai été enthousiasmé et complètement tourneboulé par cette écriture à quatre mains, une véritable découverte d'un pur polar comme je les aime, sans temps mort, jouissif, avec plein de pistes crédibles qui se terminent en impasse, des personnages hautement empathiques d'une équipe de policiers avec lesquels le lecteur va vivre en tension permanente, va souffrir, aimer, pleurer, rire, douter, rager, se battre! L'enquête commence par la découverte du cadavre d'une jeune femme massacrée, atrocement mutilée ( enceinte, elle a été éventrée et son foetus jeté dans les toilettes avec du produit nettoyant, une horreur absolue!). Arsène, jeune policier tout heureux d'intégrer le 36, va être confronté à sa première grosse affaire et va faire par la même occasion la rencontre d'une jeune journaliste, Pauline, qui se trouve être la voisine de palier de la jeune assassinée et qui, de plus, sera la rencontre de sa vie! Mais chut, peut-être en ai-je déjà trop dit? Le style est emballant et drôle malgré la noirceur du contexte . Extrait :"Lorsque l'on choisit le service de la Crim., on passe son temps à rouler des pelles au sordide, à caresser l'horreur comme une maîtresse un peu sale mais tellement excitante qu'on verrait en cachette."  "Lhyper-intelligence informatique ne permet plus que de donner des noms de domaine à des conneries de bistrot. Ma génération n'est pas celle qui domptera l'informatique, mais celle qui se fera diffuser de la démagogie en intraveineuse numérique".  "Drôle de peuple que le nôtre : on exhibe les moindres détails de nos vies à la cantonade sans que personne nous demande quoi que ce soit, mais on multiplie les alias pour se protéger des voyeurs." Vous allez être balloté , transbahuté , de pistes en pistes, d'impasses en impasses pour vous retrouver face à un extraordinaire "twist" qui va nécessairement vous laisser pantois, mais chut.......  Il faut savoir que c'est un premier ouvrage, mais franchement , quelle maîtrise de bout en bout, une maîtrise qui appelle obligatoirement de nombreuses autres productions.  Un grand merci à Valérie Guider, à Marc Fernandez et à sa collection Sang Froid chez Plon.  

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×