Happy Days de Graham Hurley

Un vrai bon polar de derrière les fagots , dans une ville portuaire du sud de l'Angleterre (Portsmouth), avec son club de foot à l'agonie , son ancien baron de la drogue reconverti dans des affaires à la façade légale , son ex.flic désabusé ayant depuis de nombreuses années franchi la ligne jaune et jouant à merveille un double jeu très trouble sur le fil du rasoir , des rôles féminins sous l'emprise chacun dans leurs sphères de "leurs hommes" , Misty, Gill, Trude, une équipe de policiers manipulée et sous le joug de ce fameux Winter , l'homme/Janus! Bazza Mackenzie , enivré par ses propres succès et sa propre gloire, reste aveugle et sourd aux multiples avertissements qui lui sont proférés lui indiquant que son empire est bâti sur du sable et il lui vient des ambitions politiques , le ver va s'introduire dans le fruit et son prétendu meilleur ami, Winter, n'aura de cesse, au péril de sa vie , que de précipiter sa perte et d'abattre l'icône déchue! Comme j'ai aimé cette intrigue , ces personnages entiers flirtant toujours avec le précipice, ces atmosphères de petites villes recluses sur elles-mêmes , oxygénées par une échappée bienvenue en Croatie et au Monténégro. Un vrai plaisir de lecture où , malgrè leurs failles , leurs noirceurs , leurs amoralités, le lecteur ne peut manquer de s'attacher aux personnages , y compris "les seconds plans" mais avant tout les duettistes Bazza et Paul , dont le duel dans l'ombre, à fleurets mouchetés, fait merveille et nous tient sous une pression constante!    Merci aux éditions du Masque pour ce pur moment de délectation!  

Résultat de recherche d'images pour "happy days hurley"

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×