Un funambule sur le sable (Gilles Marchand. Ed. Aux forges du Vulcain)

Une fois n’est pas coutume , je vais m’écarter des sentiers obscurs du polar et du noir et vous parler d’un splendide opus de Gilles Marchand , “ un funambule sur le sable” aux Forges de Vulcain. Il s’agit du parcours semé d’embûches d’un petit garçon puis d’un homme “pas comme les autres” puisque né avec un violon dans la tête , violon qui s’exprime dans les circonstances les plus incongrues et qui expose le petit garçon puis l’adulte à toutes exclusions , les ostracismes , les railleries , les intolérances! “Il nous était aisé de ne pas attirer les regards. Il me suffisait de faire taire mon instrument ou plutôt de le priver de liberté et il lui suffisait de rester immobile. Nous avions des différences invisibles. Nous étions des accentués de la vie.” Des passages d’un incroyable romantisme , d’une somptueuse légèreté malgré la gravité du sujet ponctue cette oeuvre et je remercie ici Gilles Marchand , l’auteur , et son éditeur David Meulemans , l’un de l’avoir écrite avec ce talent et cette sensibilité , l’autre d’avoir eu l’intelligence de le faire publier. Merci.

Résultat de recherche d'images pour "un funambule sur le sable"

Ajouter un commentaire