Créer un site internet

Si, en ces temps glauques plombés par une profonde sinistrose et malgrè sa classification hasardeuse dans le noir, précipitez vous sur cet opus où quasiment chaque page recèle des passages d'une drôlerie grinçante et particulièrement incisive! J'y viendrai en fin de chronique. Soyons clairs, les premiers pages ne m'avaient pas convaincu , en m'interrogeant : mais qu'est-ce que c'est que ce truc? Et puis, au fil des pages, je suis comme devenu complice de ce gigolo (et qui ne s'en cache pas!) compagnon vivant au crochet de la riche Luxembourgeoise Lucienne depuis 20 ans et avec 20 ans d'écart ! Et justement il en commet un d'écart, son premier depuis sa "carrière d'escort-man", casser la figure du banquier de Lucienne! Contraint de "s'exiler" sur un des yachts de Lucienne à St Trop., va commencer pour lui une aventure rocambolesque! Echoué suite à une panne invraisemblable de sa Mercédès , dans un camping populaire de La Ciotat, il va rencontrer Charles, un romancier et va naître une amitié indéfectible! Mais ce camping devient le cadre de meurtres à répétition et inexplicables! C'est irrésistible, acerbe , totalement amoral et "poilant" jusqu'au terme. Une immense et roborative bouffée d'oxygène teintée de la couleur ébène! Et c'est bourré de trouvailles : Extraits "La terrasse est à la restauration ce que la chemisette est à la mode". "Le type sur son yacht ne mérite pas qu'ils s'arrêtent pour le mater. Le simple fait qu'il choisisse de venir ici étaler son bateau fait de lui un abruti. J'en étais arrivé à la triste conclusion que c'étaient les mêmes beaufs, des deux côtés du quai, les mêmes riens, qui croient que l'on mesure une vie en argent."  "Dans leur esprit raffiné et perché, les hommes riches et distingués considèrent que si les femmes savent faire à manger, les hommes,eux, savent cuisiner. C'est la même nuance qu'il y a entre conduire et piloter une voiture, le modedégradé, usité par les femmes, et l'excellence, réservé à la caste supérieure."  "Charles n'était pas humain. Il avait le cerveau d'un ingénieur et le coeur d'un comptable."  Et j'aurai pu vous en citer bien d'autres, de ces passages où l'imagination folâtre de l'auteur se régale, s'en donne à coeur joie et surtout, surtout, ne se prend jamais au sérieux!! Et ça à notre époque, ça n'a pas de prix !! Un très grand merci aux éditions du Seuil et notamment à Marie-Claire Chalvet, à mon sens l'une des meilleures attachées de presse actuelles!   

Couverture du livre : Pension complète   

Ajouter un commentaire