Un polar , un pur , un dur , sans fioriture! Son premier point fort en est incontestablement sa qualité d'écriture, son second ses perpétuels rebondissements, son troisième sa narration de la vie d'un service de la police judiciaire, notamment au désormais regretté 36 ! Rébecca, Hugo, Tom, Antoine, Mélina, Richard, vous allez entrer dans leur intimité professionnelle mais pas que......car toutes les facettes de la vie sont si intriquées sont si intriquées dans une vie de flic qu'il est quasiment impossible d'en faire la scission! Tout commence ( ou tout recommence!) quand une jeune femme est retrouvée violemment assassinée à son domicile et ce, sans effraction et sans aucune trace ! Et  la première énorme surprise vient de la découverte du légiste : cette femme au départ était un homme! Mais une autre actualité sanglante vient bientôt émerger pour l'équipe de Rébecca sans que la précédente soit pour autant résolue : le "tueur au marteau" qu'ils pensaient avoir définitivement mis à l'ombre il y a plusieurs années a manifestement repris du service avec exactement les mêmes modus operandi et la même absence d'empreintes palmaires mais avec une menace supplémentaire à l'égard de Rébecca, de petits mots sybillins et inquiètants ! Un grand plaisir de lecture, une intensité qui ne se dément pas au fil des pages, l'auteure recèle indéniablement une parfaite maîtrise de son sujet et ce cycle n'est certainement pas achevé car elle nous le laisse entrevoir en tous cas, et ce sera pour notre plus grand plaisir, n'en doutons pas!  Un grans merci aux éditions Taurnada et à Joel Maissa !

Résultat de recherche d'images pour "couverture livre mauvais genre"

Ajouter un commentaire

 
×