"Hôtel Waldheim" de François Vallejo

Cette extraordinaire histoire qui nous mène aux confins de la mémoire commence très étonnamment pour le quarantenaire Jeff Valdera par la réception d'une carte postale au texte sybillin en forme de questionnement puis par d'autres qui, toutes, réprésentent un certain hôtel Waldheim à Davos en Suisse, expéditeur anonyme, lieu où à l'âge de seize ans , Jeff a alors résidé trois semaines avec sa tante Judith, séjour dont il ne souvient que par bribes, comme par exemple les parties de jeu d'échecs ou jeu de go, le reste étant très nébuleux! Mais très intrigué à la fois par ce mode de communication très surrané et cet anonymat bizarre, il va rapidement retrouver en l'occurrence l'expéditrice de l'envoi et le mobile! Frieda Steigl est à la recherche de son père, ancien historien qui a franchi le Mur qui séparait alors les deux Allemagnes, elle reste persuadée qu'il est vivant et que Jeff, en 1976 à l'hôtel Waldheim, a joué un rôle même inconsciemment, dans l'affaire! Ainsi tout le long de cet opus, va se dérouler le mano à mano entre Frieda qui croît mordicus au réveil de la mémoire de Jeff, et ce dernier de plus en plus poussé dans ses retranchements, une navette permanente entre le séjour ancien à l'hôtel Waldheim et le temps présent qui a joué la fonction d'une gomme effaçante! Après des débuts hésitants, j'ai fini par complètement adhérer à ces personnages, les frères Meili hommes de coeur ( dans tous les sens du terme vous verrez), les Linek obscurs espions, Friedrich Streigl homme de réseau, Frieda femme de conviction, obstinée, voire butée ! Et au total, je ne me suis pas ennuyé un seul instant et l'intrigue m'a franchement convaincue!  Un grand merci à l'un de mes éditeurs préférés, Viviane Hamy, eu égard à la qualité de sa production, et à Typhaine Maison, attachée de presse!  

Résultat de recherche d'images pour "couverture hôtel waldheim"

Ajouter un commentaire