"African Queens" de Patrice Montagu-Williams

Quel défilé picaresque de personnages tous plus chatoyants et glauques les uns que les autres tout le long de cet opus! Boris Samarcande, un commissaire torturé par ses états d'âme et qui ne parvient pas, malgré sa fonction, à trouver la nature humaine fonciérement mauvaise, Ayaan, la petite réfugiée somalienne échappant miraculeusement à la mort lors de sa trajectoire vers l'Europe et qui se retrouve prise dans les rets  de la Hyène et de Papa Mungu, mère maquerelle et proxénète notoires dans les quartiers chauds parisiens, le Scorpion, nervi sans scrupule au service exclusif de son maître et l'univers des indics, très bien rendu! Les thématiques abordées le sont au total assez peu fréquemment, notamment le proxénétisme, les réfugiés et encore moins, l'excision des petites filles africaines et ces infâmes traditions qui perdurent au fil des siècles! Faire prendre conscience au lecteur de la tragédie rencontrée par ces êtres humains, notamment les femmes, est éminemment salutaire et mérite le temps essentiel consacré à cette lecture! Une chose est certaine, je n'oublierai pas le personnage émouvant et courageux d'Ayaan qui, contre vents et marées, va parvenir à se faire une place dans l'univers occidental, ce que d'aucuns intellectuels assis appellent de la morgue méprisante la volonté d'intégration! Il m'arrive un "truc" invraisemblable en cette fin de chronique car figurez-vous que je ne sais pas qui remercier entre l'auteur, la maison d'édition car je ne connaissais ni l'un ni l'autre et n'avais de ce fait pas fait de demande précise, donc, bien sûr, je vais remercier les deux mais admettez-le, il arrive parvois des évènements étonnants dans le monde du livre!

african queens patrice montagu williams

Ajouter un commentaire