Evidemment qu'une chronique n'est jamais objective et c'est heureux! Dès l'instant que vous analysez et portez un jugement sur un opus , tant dans sa forme que sur le fond, l'objectivité ne peut être de mise! Alors voilà, c'est l'un de mes auteurs préférés et voyez ce qui me fait plaisir, c'est que le lecteur ressent de suite que l'impétrant a pris son pied en l'écrivant et que ça transpire à travers chaque page ! Où l'on retrouve la famille loufoque , déjantée et improbable de l'ouvrage précédent avec les six enfants mais sans les parents cette fois-ci , partis s'offrir un voyage paradisiaque en Polynésie ( petit clin d'oeil de l'auteur qui connaît personnellement les îles Marquises!) Rose, la fille aînée, est chargée durant cette periode de jouer l'intérimaire et ce n'est pas une sinécure, alors que s'ouvre une série d'assassinats à l'arme blanche exclusivement de jeunes de Tournon , mais apparemment tous liés à Camille , la jeune soeur adoptée d'origine colombienne. Meurtres, cambriolages , retards scolaires, méthodes thérapeutiques farfelues, grossesse géméllaire inattendue, Rose va vivre à cent à l'heure un remplacement parental pour le moins ardu !! C'est JUBILATOIRE, irrésistible , drôle , mais derrière ce paravent apparemment frivole , se dissimule quelques vérités sur l'état de notre société , comme par exemple la situation de nombreuses personnes âgées ou le désarroi des personnels enseignants! Extraits :"J'ai les pignons qui me chatouillent le balancier". " Y a pas besoin d'être voyant pour lire la collection Harlequin". C'est drôle, c'est enlevé , c'est sans prétention mais vachement bien tourné, c'est roboratif et en ces temps sombres où la morosité tient lieu de sparadrap, où la sinistrose est le sentiment le mieux partagé au monde , Marin Ledun nous offre un médoc genre viagra qui évite la molle bandaison, qu'il en soit profondément remercié! Un grand merci à la série noire Gallimard, à Stéphanie Delestré , directrice de collection de la série noire (rencontrée pour la première fois ce 1er Mai au salon d'Arras) et bien sûr à Christelle Mata, épatante attachée de presse!  

Résultat de recherche d'images pour "couverture la vie en rose ledun"

Ajouter un commentaire

 
×