Créer un site internet

Je m'étais promis et j'avais promis à l'auteure de reprendre la lecture de son premier thriller , voilà une chose qui est faite. Au temps vous le dire tout de suite , j'ai éprouvé pas mal de difficultés à rentrer dans cet opus ! Le style me paraissait un peu trop simpliste et cette violence profonde, récurrente, abominable, qui surgissait au détour de chaque page me paraissait sincèrement singulièrement outrancière, voire gratuite ! A certanbs moments ,je me suis interrogé: mais pourquoi cette jeune auteure semblait-elle se vautrer avec complaisance dans l'extrême violence, dans le sang, la torture, l'horreur? N'est-elle pas charmante dans la vie? En effet , certains passages sont proprement insoutenables, y compris pour moi, qui en ai pourtant lu d'autres! Et puis , je me suis lentement mais sûrement laissé happer par cette épouvantable histoire , à la limite de la vraisemblance( car les méthodes nazies comparativement ressemblent parfois à de l'amateurisme !).Alors Sylvain et Marius vont-ilsparvenir de cet inextricable bourbier, de ces horribles gardiens de camp( appelés "palach" en tchéchtène)et des griffes folles de ce prétendu médecin qui surpasse le docteur Mengele dans ses horreurs ? Ce livre est une abyssale descente aux enfers (âmes sensibles, passez votre chemin !) d'où nulle lumière ne semble émerger ! Vraiment noir , noir de bêtise, d'ignorance , de sectarisme, car il incarne le refus de toute différence, appliquée cette fois-ci à l'homosexualité , mais en l'occurrence qui aurait pu tout aussi bien concerner la couleur de peau, la religion, les femmesrt tout ce qui peut se singulariser par rappor à la doxa dominante, par exemple ici la famille traditionnelle, homme, femme, enfants! Mais les amours prétendument contraires, quelle horreur , jusqu'à y rechercher une déviance génétique , c'est dire la connerie !! Extrait : "La différence inquiète, apeure, terrorise". Alors oui, au total, j'ai bien aimé pour ce puissant coup de projecteur mis que ces intolérances, ces horribles rejets de l'Autre se traduisantrn actes de barbarie ignobles, en dépit de pages incroyablement dures! Un grand merci aux éditions Belfond et à Claire Decorre, attachée de presse !   

Ajouter un commentaire

 
×