"Aie confiance en Dieu, mais n'oublie pas d'attacher le chameau"! Quand ce genre d'ouvrage recèle ce type de proverbe, vous pouvez difficilement vous mettre à le détester, vous ne croyez pas? Voilà un polar tout à fait étonnant, qui sort vraiment des sentiers battus! Passionnant , érudit , instructif, c'est bien plus qu'un roman policier classique, car il va vous emmener très loin sur les chemins des origines du peuple juif et encore au-delà, la question fondamentale étant :peuple/race ou communautés religieuses diverses, ce qui, selon la réponse apportée, peut changer l'une des faces de notre monde? Et toutes ces questions métaphysiques parce que un vieux chercheur misanthrope et secret a été assassiné à l'Université de Tel-Aviv, lui qui, a priori, ne recèlait aucun ennemi sauf quelques collègues mesquins! Et ça s'enchaîne avec son frère jumeau schizophrène et une brillante étudiante doctorante! Et Gallia Shapira, flamboyante estudiantine, doit-elle s'estimer menacée à son tour? Le commissaire Emile Morkus, un gradé arabe isolé au milieu d'une police exclusivement israelite, y songe avec son second Shibon Ohayon; C'est ciselé, fin, talentueux et le lecteur ayant soif de connaissances y apprend plein d'éléments historiques, notamment un éclairage sur l'imbroglio inextricable de cette partie "éternellement" inflammable du Moyen-Orient , entre les Palestiniens et les Sionistes, le tout étalé sur vingt ans! Extrait :"Einstein avait eu raison de dire qu'il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé."   "C'est la grande différence entre dormir et mourir. Quand tu es mort, tu es débarrassé de l'envie de pisser." Et le lecteur n'a pas fini d'être emporté par les découvertes, oui vraiment, ce n'est pas un polar comme les autres!  Un grand merci aux éditions du Seuil et à Marie-Claire Chalvet, une magistrale attachée de presse!  Résultat de recherche d'images pour "couverture la mort du khazar rouge"  

Ajouter un commentaire