Encore une bien belle surprise en termes de qualité et d'originalité ! Il est vrai que l'aspect atypique de cet opus n'est pas l'une des moindres de ses caractéristiques ! Pour moi , le personnage principal de l'ouvrage est inconstablement le crue , cette crue millénaire de notre fleuve mythique , la Seine , qui brouille tous les repères habituels et mène ce bal meurtrier avec une maestria ravageuse , augmentée de maelstroms et mascarets dévastateurs ! Certaines scènes ( ne confondons pas !) épiques vous mettent effectivement en apnée , par exemple celle de Romain luttant avec désespoir contre une mort certaine face aus éléments déchaînés au risque de se faire aspirer par l'eau aveugle! Dans ce capharnaum innommable , le commandant de police Pauline Rougier , revenue de l'enfer lors de son enquête précédente , et son adjoint le lieutenant Delmas , se retrouvent au plus mauvais moment avec un cadavre atrocement mutilé sur les bras en plein milieu de Paris , et un cadavre célébrissime s'il vous plaît , qui touche aux plus hautes sphères étatiques! Dans un contexte hyper angoissant , le couple de fins limiers va , en dépit de l'adversité grandissante et jusqu'auboutiste , tenter, comme une ascension himalayenne en plein blizzard, de réussir l'impossible exploit dans des conditions dantesques ,celui de démêler le noeud gordien de cette affaire aux invrausemblables ramifications! Monde de la corruption, de la gangrène pourrissante , de la spéculation vénéneuse et mortifère , des monnaies virtuelles hautement toxiques, genre bitcoins, ce roman très noir , en l'occurrence déjà par l'atmosphère dégagée et sempiternelle , ne saurait échapper à votre sagacité de lecteur averti . Extraits : "De tous les temps, les Etats ont ruiné leurs peuples pour rembourser leurs dettes. Il n'y a pas d'autres moyens. La question n'est pas si, mais quand! "  "Dans un monde hyperconnecté, la mort numérique tutoyait souvent la mort physique ." "La gangrène du système était si profonde que rien n'avait filtré, "on" avait choisi de tout recouvrir d'une épaisse chape de plomb. Trop d'intérêts avaient été mis à mal pour qu'on laisse éclater la vérité." Un immense merci à l'auteur pour son talent manifeste, de toute évidence injustement méconnu.  

Ajouter un commentaire

 
×