Un ancien satrape sud/américain que la France accueille avec une bienveillance frisant la flagornerie , se fait dézinguer en plein direct devant des millions de téléspectateurs! Quoi de plus spectaculaire certes, mais quel embrouillamini diplomatique à l'horizon, a fortiori quand des élections se préparent dans le pays en question, tout encore fragilisé par des années de dictature féroce! Le commissaire Martinot , vieux routier de la PJ, va se mettre à la manoeuvre et faire appel à son ancien vieux complice Santiago et le tirer de sa retraite prématurée , ne serait-ce que pour ses connaissances du pays en question. Une lecture très agréable , engagée ( en fait , qu'est-ce que celà signifie?), au style souple, jamais empesé, dévoilant certains "micmacs" du commerce fétide des armes, notamment aéronautiques , à coup de rétrocommissions ( tiens, ça rappelle quelque chose!), le principe éternel et détestable du tristement fameux "l'argent n'a pas d'odeur", sous entendu on commerce avec qui on veut dès l'instant que ça rapporte, des journalistes d'investigation "accrocheurs" et courageux ( enfin de vrais "journaleux , pas des pisse-copies), l'ensemble de ces aspects précisément m'ont beaucoup plu. Extrait :" Il en allait ainsi dans l'un des Etats démocratiques les plus fliqués de la planète ( la France!). Il paraît que les Américains eux-mêmes nous envient notre système de renseignement, qui s'appuie tout particulièrement sur le maillage très serré du territoire que la gendarmerie exerce avec une grande efficacité et une curiosité dont on peut se demander si elle est bien compatible avec les principes gouvernant les libertés individuelles dans la patrie des droits de l'Homme." Un seul bémol concernant la mise en forme et la relation entre les phrases et certains paragraphes mais cette faiblesse s'explique probablement par le principe même de l'autoédition. Un grand merci à Francisco Lozano , une belle surprise!

Résultat de recherche d'images pour "couverture la mort sur un plateau lozano"

Commentaires (1)

Francisco Lozano
  • 1. Francisco Lozano | 05/03/2019
Merci Jean-Michel. Ta chronique de mon roman me fait d'autant plus plaisir qu'elle vient d'un blogueur très compétent dont j'apprécie les écrits.

Ajouter un commentaire

 
×