Toute la première partie de cet ouvrage a failli me faire tomber comme une mouche , léthargique et ennuyeuse! Cela faisait un long moment que ce sentiment ne m'était pas arrivé. Est-ce dû au thème? C'est probable car les sites de rencontres, je n'en ai rien à cirer, faire de l'amour une marchandise et une source de profits, définitivement pas mon truc! Et puis, ça me paraissait très léger, voire superficiel, créer de faux profils pour piéger de jeunes mâles en rut, rien que de très banal, cette affaire au final. Et puis , j'ai persévéré, et au fil des pages, l'action a accéléré, s'est densifiée , complexifiée et opacifiée, les personnages ont enfin pris de l'épaisseur, Leila s'est élevée, le lecteur parvient de mieux en mieux à pénétrer dans son cortex , Gwen devient de plus en plus inquiétante , les policiers parviennent enfin peu à peu à sortir de leur torpeur routinière ( et nous avec!). La dernière partie va crescendo et adopte enfin un rythme digne de ce nom, voire endiablé et prenant! C'est bizarre cette césure pour moi très nette à croire qu'il existe deux livres et que j'ai failli abandonner en cours d'étape, tel un lecteur pétrifié par un excès d'acide lactique! Mais ils s'en sortent bien, les deux auteurs ( car c'est une écriture à quatre mains, donc plus compliquée), par le haut , bien que je n'aurai pas donné cher de leur peau au bout de cent pages! ( je déteste l'ennui en lecture!). Et ce "twist" contribue fortement à relever l'ensemble de l'opus. A découvrir donc , et ne vous laisser pas anesthésier par ce début poussif , il vaut mieux que ça assurément ! Et encore une fois chez cet éditeur, cette sublime couverture de l'une des meilleures illustratrice/graphiste du "marché" avec ce regard qui vous met les sens à l'envers ! Merci Caroline et merci à Jean-Charles Lajouanie pour la qualité d'ensemble de sa production ! 

couverture

Commentaires (1)

Jean-Michel Lecocq
  • 1. Jean-Michel Lecocq | 19/03/2019
Chronique très honnête, Jean-Michel. Je suis heureux que tu sois allé au terme de cette lecture qu'il va falloir que j'entreprenne. Je reste sur l'excellent "Ne sautez pas !", de Frédéric Ernotte. J'avais beaucoup aimé. L'as-tu lu ? Quant à Caroline, ses couvertures ne cessent de l'éblouir. Tu verras avec celle du prochain opus de Malik Agagna. Amitiés.

Ajouter un commentaire

 
×