"Auguste l'Aventurier" de Marek Corbel

Morceaux choisis : " Un auteur, ça ne sert à rien s'il reste le valseur collé au plumard".    "Si tout ce merdier se termine avec des fusils plutôt qu'avec des coussins en fourrure et des carnets en moleskine".    "La greluche dégagea la clé de la jarrettière grise entourant sa guibole de dinde".    "Si je suis, un jour, édité dans la Pléiade, ce sera dans celle des monte-en-l'air".   Des perles, de la joaillerie langagière , j'aurai pu vous en extraire des dizaines de cet acabit. ça fleure bon ces années cinquante, ces flms noirs à la Melville ou à la Giovanni , ces codes d'honneur de la vieille truanderie et puis , sincèrement, quand vous avez du Jean-Patrick Manchette cité dans le texte , vous ne pouvez qu'être envahi par des bouffées de nostalgie!! Celà se déroule sur trente ans, depuis la fin de l'occupation , ses règlements de compte nauséeux et ses trafics honteux, ses disparitions d'enfants dans d'ignobles orphelinats  et l'impavide vengeance trente ans plus tard.  Et ce personnage central, à peine voilé derrière les traits du grand écrivain du noir, Auguste Le Breton devenu si célèbre notamment par les adaptations cinématographiques tirées de ses principaux opus ( "Le Clan des Siciliens", "Razzia sur la Schnouff"....).  Un vrai bonheur de lecture où, malgrè les passages sombres, le lecteur ne parvient jamais vraiment à s'empêcher de sourire, voire de rire devant cet argot souvent déjanté et qui, malgrè le temps qui passe inexorablement , laisse transpirer des images à jamais gravées dans notre mémoire collective! Quelle excellente idée a eu Marek Corbel d'avoir exhumé cet Auguste Le Breton , et merci à lui et aux éditions Goater de m'avoir fait parvenir cet ouvrage que je recommande vivement ! ( Oui, je sais, encore un !) 

Résultat de recherche d'images pour "photos auguste l'aventurier"

Ajouter un commentaire

 
×