"Arcanes Médicis" de Samuel Delage

Original, très original ! Original par le cadre dans lequel il évolue , original par le milieu dans lequel il baigne , original par les personnages brossés, original par l'intrigue ! A la Villa Médicis à Rome , superbe édifice et jardins munificents haut lieu de la résidence artistique française, un crime horrible s'est produit , avec énucléation, sur la personne d'un jeune peintre et qui est en même temps le fils du directeur en poste! Le commissaire Castelli chargé de l'enquête ne peut se douter qu'il va affronter la plus difficile enquête de sa carrière face à des individus retors aux profils bien insolites! Mais comment l'Etat français a t-il pu sélectionné des projets aussi baroques, entre l'obsédé des insectes mortels, la "mordue" de l'élasticité du temps, le transi de la peinture organique, le forgeron fou, déglingué et autres joyeusetés? Un huis clos se met alors en place, à l'abri des topiaires et des buis taillés au cordeau ! Castelli se sent piégé dans cette fange poisseuse quand un second crime survient dans des conditions similaires en la personne du chef jardinier, lui-même pas très net ! Une prose extrêmement agréable ponctue cet ouvrage, le portrait des protagonistes particulièrement bien rendu et le rythme de l'action parfaitement maîtrisé, un véritable plaisir de lecture et que l'auteur se rassure ( s'il en avait besoin !), il n'a rien à craindre d'une certaine Christine Angot, a fortiori quand on compare les deux styles! ( c'était un clin d'oeil en passant !) C'est un opus sur la passion de l'art, ses déchirements et ses folies! Un grand merci aux éditions De Borée et à Virginie Bourgeon attachée de presse .  

  

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×